Dossier de Presse

Dossier de Presse

 

Jeudi 20 octobre  21 h – Black Box (CAL bon Voyage)

 

Sanseverino power trio 

 

www.sanseverino.fr

 

Liam (rock)

Liam, guitariste chanteur, s’est forgé une personnalité hors normes tout au long de son parcours durant lequel il puise ses nombreuses influences. Véritable songwriter, il délivre sa musique avec générosité. Son univers teinté de sons acoustiques et ses arrangements riches vous feront « décoller » avec lui !! Des ambiances ethniques, épurées, progressives… De la douceur toute en puissance, c’est de ses tripes que sortent ses chansons et vous n’y serez pas insensibles !!

C’est en 2014 qu’il commence à composer son album seul laissant libre cours à sa créativité et se permet d’accomplir un projet qui lui tient beaucoup à cœur. Il co-produit en 2015 son disque avec WaveProd.

www.liam-music.com

       

Vendredi 21 octobre  21 h - Espace Magnan

 

Ekaterina Khoreva

Khoreva Ekaterina est née dans une famille de musiciens Saint-Petersbourgeoise, en Russie. Elle commence la guitare classique et le piano à l’âge de 6 ans sous la direction de son père, professeur reconnu et médaillé par la Fédération de la Russie. Ekaterina joue ces premières notes en quatuor de guitares avec son père, sa mère, et son frère.

Très jeune, considérée comme une enfant prodige, elle joue en soliste, en quatuor, puis en duo avec son frère dans les plus grandes salles de Russie et participe à de nombreux festivals de renom  (Saint-Petersbourg, Moscou, Minsk, Dniepropetrovsk,  Poltava, Donetsk, Voronezh, Ekaterinbourg).

Entre 1992 et 1998 Ekaterina devient lauréate de sept concours internationaux en soliste, elle se produit alors en concert et participe à plus de cinquante festivals de musique en Russie, Ukraine, Biélorussie, Pologne, Finlande, Belgique, France, Tchéquie, Allemagne, Italie, Monaco et les télévisions et radios de ces différents pays.

En 2001 Ekaterina entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’Olivier Chassain et complète sa formation dans la classe de musique de chambre de Maurice Bourgue, hautboïste  de renommée internationale, et obtient brillamment le 1er prix en 2004.

Elle a crée en 2012 sa propre Académie de guitare à Nice, qui s’appelle« Académie de guitare franco-russe KHOREV »

A ce jour Ekaterina continue d’enseigner la musique et de jouer de nombreux concerts en soliste, en ensemble « Duo KHOREV »avec son frère, ainsi que dans l’orchestre Philarmonique de Monte-Carlo et l’orchestre de l’Opéra de Nice.

 

Cisco Herzhaft

Jean-Paul Levet, musicologue, appelle un jour Cisco pour lui annoncer qu’il est probablement le premier français à avoir enregistré un pur blues (Bettina, dans l’album Sweet Hot des Haricots Rouges, 1969) à la guitare.

À cette époque, Cisco avait rencontré, partagé la scène et accompagné de nombreux bluesmen, dont John Lee Hooker, qui lui ont inspiré son blues authentique et très personnel qu’il communique avec feeling.

C’est un véritable baroudeur, un homme de terrain et de blues qui a usé ses chaussures (et cordes) sur les routes du monde et qui a souvent remonté ses manches pour faire pas moins de vingt huit métiers mais aussi pour enregistrer une douzaine d’albums dont son

dernier « Good Hand » (janvier 2014), qui illustre bien ses voyages et rencontres, entre le Deep South Mississippi, la scène blues canadienne et même le rap.

Auteur, compositeur, finger picker, habile technicien du slide, il est aussi showman, infatigable vagabond du blues, narrateur d’anecdotes, emmenant le public en voyage surles routes du blues, lui communiquant sa pêche et sa passion. Sélectionné en 2012 pour représenter la France à l'International blues Challenge de Memphis (USA), tête d'affiche dans des festivals en Argentine (soutenu par l'ambassade de France), tournées au Canada, en Europe, au Maghreb, il suit le chemin de ses maîtres : ne jamais s’arrêter.

www.cisco-herzhaft.com  www.facebook.com/ciscoherzhaft

 

Michael van Merwryk

Après avoir élevé ses cinq enfants, Michael Van Merwyk suit un tout autre chemin et la musique est devenue le centre de sa vie. Ce changement de cap, il le raconte à travers son CD « NEW ROAD » sorti en mars 2012.

Après sa victoire au German blues challenge 2011, il atteint en février 2013 la deuxième place du Blues challenge de Memphis aux USA, avec son groupe Bluesoul. Cette deuxième place est d'autant plus remarquable, que dans la patrie du blues c'est la première fois en 29 ans d'histoire de l'IBC qu'un groupe européen réussit un tel exploit !

Ce géant par sa taille et son talent n'est pas un nouveau venu. Son métier il l'a appris au sein d'un groupe dans le prestigieux club de blues le ROADHOUSE à Rheda-Wiedendebruck en Allemagne et en compagnie de musiciens de légende comme Jimmy Rogers, Larry Garner ou Jimmy Johnson.

Son style est unique. Autodidacte, son jeu est plein d’émotions. Sa voix gronde comme un croisement entre celle de Dr John et de Johnny Cash. Il est à son aise tout aussi bien avec une guitare acoustique, électrique ou une lap-steel. Sa personnalité musicale est reconnue auprès des musiciens étrangers et des organisateurs de festivals.

On le retrouve également en tant que musicien accompagnateur sur les tournées de Larry Garner et Big Daddy Wilson ainsi que sur leurs CD. Il tourne régulièrement en Europe, de la Finlande jusque sur les cotes méditerranéenne et des

cotes de l'Atlantique jusqu'à Moscou. Un concert rare en France. 

 

 

Samedi 22 octobre  21 h - Espace Magnan

 

Preston Reed

L’un des guitaristes les plus influents du dernier quart de siècle, Preston Reed a inventé la technique de guitare percussive intégré dans les années 80, ainsi révolutionnant la manière de jouer la guitare acoustique et en inspirant des générations de musiciens dans le monde entier depuis, y compris plusieurs de meilleurs guitaristes actuels tels Andy McKee et Jon Gom.  Mélangeant des grooves multi-voix, des mélodies envolées et de la percussion polyrythmique dans des compositions narratives, l’approche visionnaire de Reed exploite pleinement le potentiel orchestral de la guitare acoustique.

De ses racines dans les blues, le rock, le funk et le jazz aux explorations dans les styles moyen-orientaux et néo-classiques, la musique de Reed est à la fois familière et originale.  Son talent extraordinaire et sa créativité musicale incomparable donnent lieu à un show époustouflant.

 

Vitaly Makukin

Vitaly Makukin est né en Ukraine en 1975. C’est à 4 ans qu’il commence sa carrière de musicien, jouant du piano. Sa première guitare lui est offerte pour ses 10 ans. A 24 ans il découvre le tapping. Cette technique de jeu, popularisée par Stanley Jordan, devient sienne et sa maîtrise en est impressionnante. Celle-ci, mêlée à ses différentes influences, ouvre une "ère nouvelle" au jeu de la guitare.

Grâce à ses longues études musicales, ses compositions inspirées des styles d’Europe. Centrale, Classique et Jazz, sont très structurées et mélodieuses. Vitaly débute sa carrière internationale de concertiste. Après une première approche sur guitare électrique, il a choisi le son plus naturel et doux des guitares électro acoustique avec grand succès.

 

Emilie Pandolfi

« Fragments of soul » est le premier EP d’Emilie Pandolfi. Dans cette production folk instrumentale on entend des influences telles que The Tallest Man on Earth, Ben Howard ou encore Kaki King.

L'aventure commence après un voyage en Asie, dont les titres "Out of me" et "It's gonna catch you" sont issus. Par la suite, le projet se matérialise avec l'EP co-produit par Adamas.

C’est lors de la Riviera Zine Symposium 2016 à la Zonmé à Nice, qu’elle embarque une première fois le public dans le monde de « Fragments of soul ».

Dès le mois de juin 2016, elle part à Berlin pour 4 mois dans le but de jouer sur scène et dans la rue.La rue justement représente une part importante de la création d’Emilie Pandolfi ; c’est un lieu de création unique où l’univers de l’artiste et la performance de la scène s’entremêlent. Lorsque les passants deviennent des auditeurs ils se trouvent dans la bulle de l’artiste, ils écoutent les mélodies et ressentent des émotions qui changent quelques instants de leur quotidien. Dans la capitale allemande, elle créera et partagera la musique qui l’anime dans un environnement artistique des plus riches.

Le parcours musical d’Emilie Pandolfi débute en 1999 au Conservatoire Municipal de Saint Laurent du Var. Parallèlement à sa dernière année, elle opte pour le jeu sans mediator, d’abord sur guitare électrique puis sur guitare folk. C’est alors qu’elle s’ouvre à un nouvel univers harmonique et s’y affirme. On y croise du blues, du rock, et une ambiance planante qui nous transporte jusqu’aux sonorités de « Fragments of soul » son premier EP.